Avon Tyres British GT Championship

Pour un pneu, rien n’est plus éprouvant que les sports mécaniques et Avon Tyres Racing s’impose ici en pole position depuis plus de quarante ans. Equipementier officiel de plusieurs championnats en monoplace, Avon Tyres Racing produit des pneus pour tous types de compétition, qu’il s’agisse de courses sur verglas ou des traditionnelles F1. Quels pneus de compétition vous faut-il ?

Un calme précurseur de tempête règne dans l’enceinte d’un paddock en élégante livrée.

Dans leurs impeccables tenues, deux rangées de mécaniciens bordent chaque côté d’un bolide de compétition GT ; les visages sont tendus, les corps prêts à passer à l’action. Le signal de départ est à peine lancé qu’une frénétique mise en branle bouleverse la scène.

Dans le fond sonore déchirant des clés à chocs pneumatiques, des mécaniciens glissent les crics sous la voiture ; le pilote décolle légèrement de terre. D’autres desserrent les écrous des roues et dégagent immédiatement pneus et jantes du passage. En quelques fractions de secondes, les moyeux sont équipés de toute nouvelles roues et les clés retentissent de leur bruit de en resserrant les écrous. Dès que les crics ont ramené le bolide au sol, un « stop » impératif se fait entendre. Le chronomètre est arrêté et, le temps de sa lecture, l’équipe reprend son souffle. Le verdict tombe alors : le changement des pneumatiques a été rapide, mais pas assez. Une nouvelle répétition s’impose. S’il est en effet possible que vous n’ayez à changer aucun pneu pendant la course, mieux vaut toutefois être parfaitement préparé, notamment quand la météo est incertaine. Et c’est pourquoi l’équipe s’entraîne avec ces exercices. Et, tandis qu’elle se prépare mentalement pour la course, en coulisses, les ingénieurs d’Avon Tyres Motorsport anticipent également la longue besogne d’une rude compétition.

La veille des essais, l’équipe très chevronnée de techniciens Avon établit son camp, décharge les pneus de compétition, les gonfle, leur appose une marque pour que chaque team les identifie, les équilibre et, de manière générale, s’assure qu’aucun incident ne viendra perturber les essais, les séances qualificatives et la course même.

De plus, ce contingent Avon hautement qualifié est toujours à la disposition de tous pour prodiguer ses conseils, qu’il s’agisse de température ou de pression des pneus ou encore de la meilleure gomme à prévoir en fonction du circuit. Ce service logistique hors pair permet aux teams de compétition de bénéficier d’un florilège d’expériences, dont notamment la participation d’Avon Motorsport aux légendaires 24 heures du Mans.

Parmi ses prestations, il incombe à Avon de gérer la distribution des pneumatiques aux teams. A des fins d’impartialité, cette distribution est aléatoire mais tous les pneus se doivent d’être de la plus rigoureuse qualité. Avon ne souhaite naturellement pas être accusé de favoritisme ! Mais, comme les championnats et les compétitions adoptent souvent des règles similaires, Avon s’y entend parfaitement dans l’art de l’impartialité et du contrôle qualité.

Avant les séances qualificatives, le paddock Avon est en ébullition ; l’heure est aux préparations finales et les piles de pneus de chaque course doivent être revérifiées. Puis, au top donné, vêtus d’élégantes tenues chamarrées, les teams se précipitent pour prendre leurs pneus et les rapporter immédiatement aux stands. Après leur départ, un calme étrange s’abat sur le paddock Avon. Le silence sera vite rompu ; le rangement commence sans délai et, si le temps est maussade, les pneus à rainures humides doivent être mis à l’écart.

Le temps des qualifications est ici encore une heure de pointe pour les ingénieurs d’Avon Motorsport. Leurs informations techniques et leurs conseils sur la mise en place des pneus seront décisifs pour grignoter quelques dixièmes de secondes sur un tour de piste.

Les séances de qualification sont terminées et le positionnement sur la grille de départ est établi. Avant le départ de la première course, mécaniciens et ingénieurs peaufinent leurs réglages. Des pilotes les aident, d’autres fixent le ciel pour concentrer uniquement leur mental sur la parfaite trajectoire de chaque élément du circuit qui les mènera sur la plus haute marche du podium quand le drapeau à damier retombera.

Mais, même alors que les bolides sont prêts à s’élancer sur la grille de départ, les ingénieurs Avon ne relâchent pas leurs efforts et, toujours et encore, vérifient la pression et la température des pneus et répondent à des questions ; ce n’est qu’à l’extinction des feux qu’ils pourront alors souffler. Les moteurs s’emballent, tous les regards sont braqués sur les feux tricolores. La course est lancée, les pilotes ont pris le relais.

Alors seulement s’achève la mission des ingénieurs d’Avon Motorsport, jusqu’à la prochaine compétition.